La Géomatique contre le Crime

Au même titre que la chimie, la médecine légale ou la psychologie, la géomatique fait partie des outils sur lesquelles s’appuie la police pour résoudre des enquêtes (profilage géographique) ou pour prévenir la criminalité de manière générale (analyse stratégique). Sur base de données géoréférencées (coordonnées de délits, appels téléphoniques, caméra de surveillance, etc), il est possible de délimiter des zones de recherche de malfaiteurs en tenant compte de leurs déplacements (profilage). La prévision de la criminalité, quant à elle, se base sur des analyses statistiques globales des données de criminalité afin de dresser des cartes de « hotspots » (analyse stratégique).

Une démonstration de profilage géographique est proposée sur une enquête impliquant un vol de voiture sur Charleroi (résolution d’enquête). Une autre porte sur les cartes de hotspots afin d’illustrer l’analyse stratégique.

L’activité est présentée par Jean-Paul Kasprzyk, géomaticien chercheur du Segefa de l’Université de Liège.


Dossier pédagogique et ressources

Pour aller plus loin :