En avant, marche !

Le constat actuel sur l’évolution du nombre de patients atteints par des pathologies neurologiques en Europe révèle qu’il est en nette augmentation, le vieillissement de la population en étant l’une des principales causes. Ces pathologies sont souvent à l’origine des troubles de la marche chez les patients et représentent un véritable problème de santé publique par la fréquence et la sévérité des complications qu’elles occasionnent.

La recherche du Département d’électricité, électronique et informatique s’inscrit dans ce contexte et concerne une analyse objective de la marche au moyen d’accéléromètres. L’intérêt de cette analyse se justifie par le challenge scientifique qu’elle présente, ainsi que par ses retombées intéressantes dans le secteur médical. Les résultats de cette analyse pourraient en effet aider les cliniciens à diagnostiquer, voire à détecter de façon précoce, les maladies responsables des dysfonctionnements du mouvement humain.

Elle leur permettrait également le suivi de l’évolution de l’état du patient et l’évaluation du traitement. Les pathologies pouvant bénéficié de ces avantages concernent : la maladie de Parkinson, la chute chez des personnes âgées, la rééducation après un accident vasculaire cérébral, la dépression et la sclérose en plaques.

Nuit des Chercheurs 2013